My fair salaire

En 2018, à partir du 6 novembre à 15h35, les femmes françaises ont commencé à travailler bénévolement. En 2017, c'était 3 jours plus tôt. Reportage sur une injustice que l'on comprend mal : les inégalités salariales.

Résumé :

En 2016, c’était le 7 novembre à 16h34, en 2017, le 3 novembre à 11h44…

Chaque année, en raison des inégalités salariales entre hommes et femmes, les femmes françaises travaillent "gratuitement" à partir d'une certaine date. Pourquoi ? Car en 2019, en France, la différence entre le salaire des hommes et des femmes sur l'ensemble des contrats à temps plein est de 18,4...au détriment des femmes !

Ce sont les Glorieuses, un collectif féministe, qui ont eu l’idée de faire ces calculs pour dénoncer cette inégalité criante. Inspirées par les islandaises, pionnières de l’égalité hommes-femmes, elles ont lancé en 2016 et 2017 deux vastes campagnes pour réclamer l’égalité salariale.

Qu’ont elles réussi à accomplir ? Comment expliquer les inégalités salariales entre hommes et femmes ? Quelles solutions sont proposées pour l’éradiquer ?

Notre journaliste, Paloma Moritz, est partie enquêter sur cette violence économique complexe et encore trop peu connue. Et il y a du boulot ! Selon le forum économique mondial, nous n’atteindrons l’égalité salariale qu’en 2234 !

Partager sur :