Tricks and flips à Téhéran

Bien qu'associé au grand Satan américain, le skateboard est de plus en plus pratiqué en Iran.

Résumé :

Il n’est pas rare de croiser de jeunes gens avec des skateboards dans la capitale iranienne. Les skateparks se multiplient et il y a plusieurs skate shops à Téhéran. Pourtant, il y a quelques années, la petite poignée de skateurs faisaient figure d’extra-terrestres. D'abord, car le skate a longtemps été associé aux États-Unis par les dirigeants iraniens, pour qui ce pays incarne le grand Satan. Cette pratique s'est démocratisée, même si, à cause de l’embargo économique, -maintenant terminé- imposé par les puissances occidentales, faire venir des skateboards en Iran relevait du casse tête. Avec la levée des sanctions, tous les skaters de Téhéran attendaient de voir si la situation allait évoluer.

Partager sur :