PROMO 1er mois offert J'en profite

billets maudits

Et si les Etats-Unis décidaient subitement de supprimer les billets de 10 et 20 dollars ? Inimaginable ! Et pourtant c’est ce qu’il s’est passé en Inde le 8 novembre dernier. Narendra Modi, le Premier ministre, a pris la décision de retirer de la circulation les coupures de 500 et 1000 roupies (respectivement 7 et 14 euros). Une mesure drastique pour débarrasser l’Inde de l’argent sale et de la corruption. Une idée de génie ? Pas vraiment… Ces billets représentent 85% de la monnaie en utilisation. Résultats : des centaines de millions de personnes se sont retrouvées du jour au lendemain avec des billets inutilisables plein les poches et leurs placards. Beaucoup ne peuvent plus payer leurs dépenses quotidiennes, certains sont même obligés d’annuler mariage, hospitalisation…
Partout dans le pays, c’est la panique. Il leur reste peu de jours pour échanger leurs anciens billets contre de nouvelles coupures. Du coup tout le monde veut se débarrasser au plus vite de ces maudits billets. Devant les banques, les queues sont interminables : des centaines de personnes s’évanouissent, 16 sont mortes en une semaine…

Mais pourquoi punir un milliard d’Indiens pour le crime de certains corrompus ? Et si tout cela n’était qu’un prétexte pour envoyer un message fort à la population et les empêcher d’utiliser leur argent librement en dehors des circuits financiers?

Notre journaliste, Mandakini Galhot, a enquêté sur les premières conséquences de cette mesure choc de démonétisation éclair.