PROMO 1er mois offert J'en profite

Coup d'Etat institutionnel

Suite de notre série sur la crise brésilienne. Le 12 mai 2016, la présidente Dilma Rousseff a été destituée par les les députés et les sénateurs.
Mais depuis la situation ne se calme pas, au contraire, elle s’envenime.
À peine 15 jours au pouvoir, et déjà le nouveau gouvernement est pris dans un scandale d’État.
Des écoutes téléphoniques accablantes ont fuité dans la presse…
Au bout du fil, des leaders du parti du président par intérim, Michel Temer.
Les conversations laissent entendre que l'objectif de la destitution n'était pas la lutte contre la corruption, mais bien la protection des députés corrompus menacés par des enquêtes judiciaires.
Alors, les Brésiliens sont de plus en plus nombreux à parler d’un coup d’état institutionnel . Notre journaliste Victoria Alvares a mené l'enquête.