PROMO 1er mois offert J'en profite

La chanteuse inuit

Canada
Story

Dans les contrées polaires de Sanikiluaq, petit hameau canadien de l’Arctique, une voix résonne dans le froid. Cette voix, c’est celle de Kelly Fraser, jeune inuit de 21 ans et chanteuse atypique. Sa particularité ? Reprendre des chansons pop mondialement connues dans sa langue d’origine, « l’inuktitut ». De Diamonds de Rihanna au Gangnam Style de Psy, Kelly Fraser poste ses vidéos sur Youtube et fait plus de 100 000 vues. Du jour au lendemain, elle jouit d’une notoriété sans précédent et se retrouve propulsée au rang de symbole pour les Inuits.
La traduction de ces chansons à succès lui permet alors d’explorer les subtilités de ce dialecte vieux du XIXème siècle. Mais surtout, cela lui permet de renouer avec ses origines et de nous faire découvrir le visage de la communauté inuit d’aujourd’hui. D’un père canadien et d’une mère inuit, Kelly Fraser souhaite entretenir son patrimoine et ainsi ne pas oublier ses racines. La jeune Inuit souhaite ouvrir son peuple à la modernité à travers sa musique. Au chant, à la basse et parfois même à la batterie, cette jeune femme pleine d’énergie nous présente l’évolution d’une Arctique entre tradition et désir de modernité. Bloquée entre ces deux pôles, la jeunesse de Sanikiluaq peine à trouver sa place et se réfugie alors dans l’alcool ou encore la drogue. Déplorant une société en perdition, la jeune chanteuse ne cesse de rencontrer les personnalités qui font perdurer les traditions locales et participe notamment aux évènements commémorant la culture inuit.
À travers sa vie quotidienne et surtout lors de ses concerts, Kelly Fraser n’espère qu’une chose : exporter ses reprises au-delà des frontières arctiques afin de rendre les Inuits fiers de leur culture.