PROMO 1er mois offert J'en profite

noel

Pérou
Story

Chumbivilcas. C’est une province du sud du Pérou où Noël est synonyme de bourre-pif, de sang, de chique et de molard ! Depuis plus de cinq siècles, le 25 décembre, les habitants de la région s’affrontent à coups de poings sur la place centrale de Santo Tomas la capitale provinciale. Ils appellent cela le Takanakuy. Des bagarres très violentes qui ont pour but de résoudre les conflits sociaux, familiaux et de voisinage. Afin de mieux comprendre cette tradition ancestrale, le réalisateur Patrice Laidin a suivi la famille d’Alipio qui participe depuis 34 ans à cet événement unique au monde.
Alipio est mécanicien dans la province de Chumbivilcas, perchée sur les hauts plateaux andins du sud du pays. Durant toute la semaine précédent Noël, il prépare ses deux fils Alexander et Christian au combat. Avec eux nous découvrons les racines de cette tradition. Durant longtemps, cette région isolée du Pérou a vécu rejetée par le pouvoir central, dépourvue de système judiciaire et dans une extrême pauvreté. Elle a donc mis en place son propre système pour résoudre les conflits : c’est le Takanakuy.
Aujourd’hui, les habitants de la province, les Chumbivilcanos, continuent d’entretenir cette coutume avec fierté. Une coutume mal connue même au Pérou.
« Beaucoup pensent que nous sommes des sauvages, nous sommes connus comme la province la plus barbare du Pérou, la terre où la vie ne vaut rien ».
Pour eux, cela est totalement faux. Le Takanakuy est une rencontre, un duel pour finir main dans la main en paix. Une catharsis collective et individuelle. Une façon d’oublier ses malheurs, d’éliminer une injustice ou de purger une frustration. L’objectif n’est pas de faire mal ou de gagner mais de montrer que l’on a le courage de se battre pour sauver son honneur sans esprit de vengeance primaire.