Votez pour vos
sujets préferés
En savoir +
Proposez
vos projets avec
En savoir +
Financez des
projets avec
En savoir +

Vous voulez voir ce programme ?

Identifiez vous

Inscrivez vous GRATUITEMENT

Evaluer :
356/ 73 votes

La Bombe

Bravo, la bombe
1er mars 1954. Castle Bravo explose au beau milieu du Pacifique. C’est la bombe H la plus puissante jamais testée par les États-Unis, l’équivalent de 1000 Hiroshima.
A 200 kilomètres, les habitants de l’atoll de Rongelap regardent la poussière blanche tomber sur eux. Ce sont des retombées hautement radioactives. Ils n’ont pas été prévenus. Ils ne seront évacués que trois jours plus tard.
Soixante-trois ans se sont écoulés depuis ce jour. Aujourd’hui, une quarantaine de travailleurs reconstruisent des maisons sur l’atoll pour y habiter de nouveau. On leur a dit que l'île était décontaminée. Mais la plupart des descendants n'y croit pas. Ils vivent à des centaines de kilomètres, répartis sur les différents atolls des Iles Marshall.

Génèse
« De la science-fiction ». Un soir de 2013, nous cherchons frénétiquement des informations sur l’histoire des Iles Marshall, et ce sont les mots qui nous viennent à l’esprit. Pourtant tout est vrai. Les 67 bombes nucléaires, des A, des H, des sous-marines et des aériennes. Et puis Castle Bravo. LA bombe. Une boule de feu de 11 km de diamètre. Elle a explosé le 1er mars 1954, non loin de Bikini. Les Marshallais sont ensuite devenus les cobayes d’une expérience atomique américaine. Les informations sont rares. En français presque rien.

Nous sommes alors étudiantes en dernière année à l’école de journalisme de Toulouse. L’heure est aux concours de fin d’études. Sur la table à côté de nous, le fascicule du Prix Rotary du jeune Reporter d’Images. Il nous reste 15 jours à peine pour concourir. Nous cherchons, classons, écrivons ce qui va devenir notre premier documentaire. Quelques mois plus tard, après 47 heures de voyage, nous atterrissons à Majuro, la capitale.

Ce premier documentaire de 26 minutes a été diffusé en 2015 dans les cinémas Utopia de Toulouse et de Tournefeuille, au cinéma le Rio de Clermont-Ferrand, et au cinéma d’Ax-les-thermes. Il sera projeté le 1er mars 2017 aux Iles Marshall. Il a été réalisé grâce au Prix Rotary du Jeune Reporter d’Images 2013.
  • céline lemaire et fanny moulin
  • céline lemaire et fanny moulin
    Auteurs

    356

    Nous sommes deux co-réalisatrices, et fonctionnons en binôme depuis environ 6 ans. Parfois, en écoutant de la funk, nous rêvons à des projets de documentaires, et puis l'une dit à l'autre "T'imagines si on le faisait vraiment ?". C'est comme ça qu'en 2014, nous sommes parties à l'autre bout du monde, aux Iles Marshall, et que nous avons réalisé notre premier documentaire de 26mn sur les conséquences des essais nucléaires américains dans le Pacifique. C'est comme ça aussi qu'un an après, nous avons monté notre société de production, Yokwé Films. "Yokwé", parce que c'est comme ça qu'on dit "bonjour" en marshallais.

    Vous pourriez aimer