Votez pour vos
sujets préferés
En savoir +
Proposez
vos projets avec
En savoir +
Financez des
projets avec
En savoir +

Vous voulez voir ce programme ?

Identifiez vous

Inscrivez vous GRATUITEMENT

Evaluer :
25/ 5 votes

Le verre politique : épisode 6


La série "le verre politique" La présidentielle de 2017 promet d’être sismique. Record d’abstention aux municipales et aux régionales, envolée des adhésions au Front national, manifestations contre la loi Travail… la classe politique subit la sourde colère des Français en ces temps de crise. A l’aube d’une élection qui marquera l’Histoire, ils et elles sont déjà nombreux à s’être déclarés candidat.e.s. Tous tentent de se démarquer. Une bataille des mots et des images où le fond, au profit du “buzz”, est de moins en moins abordé. Comment est reçue cette cacophonie politique par la jeunesse française ? Croit-elle aux promesses, aux “J’ai changé” ? La confiance entre politiciens/citoyens existe-t-il encore ? Se sent-elle représentée ? Je suis allée directement leur poser la question en partant pour un tour de France ! Chaque semaine je débat de politique, d’éducation, d’écologie, d’économie, etc, avec des 18-30 ans autour d’un apéritif. Parallèlement je fais des rencontres de rue pour ceux et celles qui seraient effrayé.e.s de la caméra. L’objectif ? Se creuser les méninges ensemble pour savoir ce que les jeunes attendent de cette élection, leurs aspirations et leurs propositions.

Sixième épisode : Cestas « L’écologie, c’est aussi l’extrême. J’ai peur qu’on nous impose un autre mode de vie ». « Mais on ne va pas t’imposer d’arrêter de manger de la viande ! » En vue de l’élection présidentielle 2017, Déborah, étudiante en droit, Mélanie, étudiante en Information-Communication, Thiago, ingénieur dans le bâtiment et Nelson, professeur d’allemand (encarté chez Europe Ecologie Les Verts) discutent de l’écologie extrémiste, de politique locale et des oublié.e.s de La Réunion.
  • Nina Guérineau de Lamérie
  • Nina Guérineau de Lamérie
    Réalisatrice

    655

    Il y a deux ans j’ai enfilé l’habit de journaliste pour tendre mon micro aux autres. Caméra en main, je filme un monde en proie à d’énormes changements au gré de mes rencontres.

    Vous pourriez aimer