PROMO 1er mois offert J'en profite

Ring my belle

C’est le combat d’une vie... et Namibia vient d’en remporter le premier round. A 39 ans, c’est la seule femme boxeuse de Cuba. Sur l’île, ce sport a longtemps été interdit aux femmes mais après 8 ans d’une lutte acharnée, Namibia a obtenu le droit auprès de la fédération cubaine de boxe de participer aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016. Elle n’est désormais plus très loin de réaliser son rêve : remporter un titre sous les couleurs cubaines. Une équipe de Spicee est allée à la rencontre de cette femme au caractère trempé dans l’acier.

Jusqu’ici les choses avaient été clairement dictées par Pedro Roque, l’ancien entraîneur de la fédération cubaine de boxe : « Les femmes cubaines sont nées pour être belles pas pour recevoir des coups au visage ». Namibia Flores n’en a cure. Après avoir longtemps pratiqué le Taekwondo, elle se met à la boxe il y a 8 ans et suit quotidiennement un entraînement acharné : 5 à 7 km de course à pied, des heures de musculation et sur le ring. « Quand tu luttes pour réaliser ton rêve, rien ne te fatigue… », souligne-t-elle.

"La boxe est un moyen pour elle d’évacuer la tension accumulée pendant la journée à la maison et au travail", ajoute la jeune femme qui vit de petits boulots pour des entrepreneurs. Pour Namibia, c’est aussi une manière de défendre le droit des femmes dans une société très machiste.
"Ring my belle", c’est un reportage de Martha Peciña et Manon Heurtel