: Le meilleur du documentaire et du reportage en illimité Profitez d'un mois gratuit

Adieu ma concubine

Evaluer :
En Chine, lorsqu’une femme découvre que son mari la trompe, c’est généralement à cette porte qu’elle vient frapper. Basée à Shanghai, Weiqing est une agence de conseil matrimonial un peu particulière… Elle sauverait 5000 couples par an du divorce grâce à ses détectives spécialisés dans l’éloignement des concubines. Des « décourageurs de maîtresses » professionnels qui sont prêts à tout pour arriver à leurs fins. Ils se créent de nouvelles identités et s’immiscent dans la vie des ces femmes souvent jeunes et entretenues pour leur faire entendre raison et les persuader de quitter leur homme marié. Et toutes les méthodes sont bonnes : séduction, empathie, confidence… Une stratégie relativement douce qui fait ses preuves : l’agence revendique un taux de réussite de 90% à la suite d’un travail de 6 mois et pour la modique somme de 60 000€. « Les concubines sont comme des tumeurs dans les couples mariés ». Ces agents spécialisés se considèrent comme des « médecins » du mariage. Et leur business est juteux puisqu’ils s’attaquent à une vraie maladie chinoise. Dans le pays, plus de 50% des couples sont concernés par l’adultère, une « tradition » qui perdure depuis des millénaires… Notre journaliste, Constantin Simon, a enquêté à Shanghai sur ce phénomène.
Mots-clefs
Bandes-annonces Chine