: Le meilleur du documentaire et du reportage en illimité Profitez d'un mois gratuit

Débat : La démocratie est-elle morte ?

Evaluer :
La démocratie telle qu’on la connaît est-elle morte ?
Au lendemain des élections présidentielles et législatives, la question se pose !
La France sort tout juste d’une année politique compliquée : les élections ont connu une forte abstention, des affaires à n’en plus finir, les hommes politiques sont de plus en plus désavoués… Bref, la démocratie telle qu’on la connaît est totalement remise en cause. Et d’autant plus que pour la première fois cette année, plusieurs initiatives ont émergé pour bousculer notre façon de faire de la politique. Elles ont inventé de nouveaux systèmes de vote, présenté des candidats anonymes aux élections, permis à tous de participer à l’élaboration d’une loi ou de lutter contre des projets de loi en signant une pétition… Mais concrètement, à quoi tout cela a vraiment servi ? Quel impact réel ont eu toutes ces initiatives sur le débat politique et le pouvoir ? Quelles ont été les erreurs et les réussites ? Et surtout maintenant que vont-elles devenir ? Notre démocratie est-elle en pleine transition ?

Pour répondre à toutes ces questions, Spicee a organisé un grand débat au café Fluctuat Nec Mergitur place de la République, diffusé en Facebook Live en partenariat avec Le Drenche, journal de débat en ligne et Accropolis, chaîne citoyenne de décryptage de la vie politique en streaming !

Un débat animé par Paloma Moritz, journaliste chez Spicee et Jean Massiet, fondateur d’Accropolis avec pour invités :
- Axelle LeMaire, ex secrétaire d’Etat chargé au numérique, et grande défenseuse des innovations démocratiques
- Fabrice Epelboin, spécialiste en cyber sécurité, et enseignant à Sciences po.
- Florent Guignard, président de Démocratie Ouverte, un collectif qui regroupe la grande majorité des innovations démocratiques appelées civic techs.
- Nina Guérineau de Lamérie, une jeune journaliste qui a créé une émission : le Verre Politique pour laquelle elle a fait seule le tour de France cette année pour organiser des apéros politiques avec des jeunes et leur demander leurs attentes pour la présidentielle de 2017 et récolter leurs idées.