: Le meilleur du documentaire et du reportage en illimité Profitez d'un mois gratuit

Unfair game : comment Trump a manipulé l'Amérique  

Vous aimez House of Cards ? Vous allez voir que la réalité dépasse carrément la fiction.
C’est ce que révèle le nouveau documentaire événement de Spicee « Unfair Game » : l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche ne s’est pas jouée à la loyale. Elle est le fruit d’une incroyable tromperie.
Mensonge, dissimulation, manipulation : le triptyque qui explique la victoire de Trump.
Le réalisateur Thomas Huchon a mené une enquête de plusieurs mois pour comprendre les ressorts cachés du scrutin présidentiel américain. Le résultat est stupéfiant.

Mensonge : l’usage massif de fake news, fabriquées sciemment, diffusées et utilisées savamment a permis d’influer sur l’opinion de millions de citoyens.
Dissimulation : derrière Trump se dessine le portrait d’un milliardaire ultra-réactionnaire qui lui apporte soutien financier et médiatique et qui a même réussi à prendre le contrôle de sa campagne, plaçant ses proches au plus près du candidat républicain.
Manipulation : les électeurs ont été influencés à leur insu et d’une façon incroyable grâce des technologies très poussées, utilisant massivement et secrètement les données personnelles des Américains.
Ce film démonte méthodiquement les réalités cachées des dernières élections américaines.
À voir absolument pour comprendre le côté obscur de la démocratie.

Le mot du réalisateur :

Cette enquête a vraiment commencé un jour de gueule de bois. Oh, non pas parce que l'on avait trop bu la veille, non. Pourtant ce matin du 9 novembre 2016, quelque chose ne passe pas.
Dans la nuit, de l'autre coté de l'Atlantique, l'impossible est devenu improbable, avant de devenir au petit matin notre nouvelle réalité : Donald Trump est le 45ème Président des États-Unis.
J’ai voulu comprendre comment cela avait pu arriver.

4% : le pourcentage de propos véridiques tenus par Trump durant la campagne. Comment un homme qui passe son temps à mentir pouvait être crédible pour des millions d'électeurs ?

Il a incarné une insurrection populiste qui couvait en Amérique depuis plusieurs années. Et il est devenu leur porte étendard autant que leur interprète. Il était soutenu par une véritable entreprise du mensonge, par des médias qui propagent des bobards avec une telle ampleur qu’ils ont désormais un nom générique : les fake news.
Et ces fake news, que l’on a longtemps pris pour des blagues de potaches, sont en fait des armes de persuasion massive au service des idées réactionnaires.

100 millions de dollars : la somme investie par un milliardaire depuis 10 ans pour placer son homme à la Maison Blanche.
Cette question en appelait une seconde : fallait-il le croire quand il se déclarait immunisé face aux puissances de l'argent, au « dark money » propre à la politique américaine ?

« Je vais nettoyer le marigot de la politique » proclamait Trump autant pour s’attaquer à son adversaire, que pour proclamer sa propre indépendance. Lui, le richissime entrepreneur, ne craignait pas le « dark money », et la corruption qui en découle. Il était seul contre tous. Rapidement, j'ai compris que là aussi il s’agissait d’un mensonge et que derrière Trump se cachait un milliardaire. Un homme secret qui a décidé d’imposer, à coup de millions, ses idées réactionnaires et conservatrices. Et qui pour le faire va même aller encore plus loin, en créant la machine à gagner les élections avec des algorithmes.

77 000 : c’est le nombres de suffrages dans 3 Etats (Michigan, Wisconsin et Pennsylvanie) qui permettent à Trump de gagner les élections alors qu’il a 3 millions de voix de retard au niveau national.
Comment gagner quand on perd une élection ?

Cette année 2016 a marqué un basculement, qui remet en cause jusqu’aux institutions américaines. En effet, l’avènement des nouvelles technologies de l'information a permis le développement de nouveaux outils qui permettent aux candidats de nous cibler à notre insu. Et donc de nous faire basculer en leur faveur, avec des messages qui nous sont directement destinés, des messages qui sont conçus sur la base des données personnelles que nous laissons tous derrière nous sur internet. « Si les logiciels permettent d’identifier les électeurs qui comptent le plus, et bien, c’est tout notre système qui devient caduc.»

Tout cela n’est pas arrivé par hasard. Tout cela est le fruit d’une immense manipulation. Une manipulation qui a ouvert à Trump les portes de la Maison Blanche.